© La Voix Des Animaux 2018-2021

La Voix Des Animaux

 

Le hérisson une espèce en voie de disparition

09/10/2020

Le hérisson une espèce en voie de disparition

Le hérisson, ce petit animal de nos forêts et campagnes, terreur des escargots et des ballons de baudruche, met délicieux pour les renards et les chouettes hulottes, anime gaiement la vie de notre faune nationale.
Solitaire, dormeur hivernal et baladeur nocturne il n'hésite pas à se mettre en boule au moindre signe de danger, protégé par sa carapace d'aiguilles.
Aimé de tous, représenté dans de nombreux contes et films d'animation il n'a pas le statut de nuisible et ne provoque aucune animosité apparente.
Bien qu'il soit consommé dans certains pays ce n'est pas cela qui menace directement la vie des hérissons, mais notre style de vie. Il n'est pas chassé pour sa fourrure ni surexploité pour la consommation humaine et pourtant il semble s'éteindre dans l'indifférence générale.

 

Disparition : les raisons du drame

 

Plusieurs causes peuvent expliquer cette diminution démographique alarmante.

 

Pour rappel la seule étude représentative sur les hérissons (qui a été publiée par nos voisins britanniques) conclut que les populations de hérissons ont perdu 30% de leur effectif depuis vingt ans en Grande-Bretagne, de 1,5 million d’individus estimés en 1995 à moins d’un million en 2015. Un déclin qui vaut autant pour les campagnes que pour les villes britanniques et qui inquiète jusqu’à la chambre des communes.

 

L'une des raisons les plus évidentes vient de notre trafic routier : beaucoup de ces petits êtres perdent la vie lors de notre passage. Leur nombre a été estimé à 1.8 million de morts par an environ en France.

 

En outre nombre d'accidents directs comme les tondeuses à gazon ou les piscines peuvent menacer la vie de ces petites boules d'épines.  Cependant cela n'explique pas une telle diminution de leur population et surtout ne peut expliquer que cette baisse soit aussi constatée dans les campagnes.

 

L'autre raison plus invisible, mais non moins invasive est l'utilisation en constante augmentation depuis 50 ans de pesticides.

Premièrement parce que le hérisson vit dans nos jardins et qu'il ingère ces insecticides de manière directe.
Deuxièmement parce que la baisse du nombre d'insectes devient alarmante et selon plusieurs études elle est due aux pesticides et au réchauffement climatique.

 

Friand d'insectes, le hérisson semble avoir de plus en plus de mal à trouver une source de nourriture pérène.

 

Symbole d'une faune en danger

 

Et tout le problème est là : dans une extinction le nombre d'animaux qui se meurent est essentiel, mais comment comptabiliser tous les animaux qui ne naitront jamais faute de nourriture ?

 

De plus cette baisse inquiétante d'insecte impacte non seulement les insectivores, mais aussi leurs prédateurs. L'érosion de la biodiversité est inévitable et il est urgent de faire un état des lieux de la population de ces animaux qui constituent l'essence de notre faune.

 

Officiellement, le hérisson est classé en "préoccupation mineure" sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), mais probable extinction nous alerte qu'un problème de plus grande ampleur se profile et que les réactions en chaîne vont nous dépasser.

 

Comprendre d'où vient ce problème, comment le régler, et surtout réintroduire les insectes au cœur du débat sont des pistes permettant de sauver ces espèces avant qu'il ne soit trop tard.

 

Car il est un fait : le hérisson est en train de disparaitre de notre planète !

 

Hérisson extinction : action !
 

  • Je sécurise mon jardin 


- le hérisson est l'ami du jardinier alors pas de pesticides dans votre jardin ! cela peut empoisonner le hérisson ou les animaux dont il se nourrit. On a constaté que les anti limace en particulier sont l'ennemi numéro 1 du hérisson.

 

- éteignez vos tondeuses automatiques la nuit : le hérisson est un animal nocturne et même si vous ne le voyez jamais en journée il est possible que ce locataire clandestin fasse de votre jardin son terrain de jeu la nuit. De manière générale, faites le tour de votre jardin pour voir s'il ne pourrait pas tomber dans un trou ou se coincer dans un filet.

 

- si vous voyez un hérisson en pleine journée, ce n'est pas normal. Essayez de voir s'il n'est pas en danger ou contactez une association.

 

- en période de canicule, n'hésitez pas à mettre un point d'eau à disposition (peu profond)

 

- si vous brulez un tas de bois vérifiez avant qu'il n'y ait pas établi son nid

 

- pour aider le hérisson à se développer et à prospérer pourquoi ne pas lui construire un abri de jardin adapté ? Ainsi il pourra vivre loin des prédateurs et des dangers dus à l'urbanisation.
 

  • J'agis au quotidien


- levez le pied sur la route la nuit : aveuglé par vos phares il se met en boule pour éviter le danger. Ouvrez l'oeil et roulez doucement.

 

- signez la pétition de "sauvons les hérissons" pour qu'ils bénéficient d'un statut juridique permettant de les protéger et pour que les associations puissent garantir leur sécurité et étudier leur population

 

- le hérisson est une espèce protégée : il est interdit de le consommer, le détruire, de le capturer, de le mutiler, de l’enlever, de le mettre en vente ou de le naturaliser. Signalez tout comportement portant atteinte au hérisson.

 

Agathe

 

Sources : lci.fr, liberation.fr, wikipedia.fr, reproductiondesherissons.fr, hameaudesherissons.fr

Les États-Unis, Thanksgiving et les dindes ; délit de dissonance cognitive aggravé ? Distinguer la vraie fourrure de la fausse

La Voix Des Animaux